venerdì 23 settembre 2016

Autour d'une cabine by Émile Reynaud France 1894

Autour d'une cabine

Autour d'une cabine, anche conosciuto come Autour d'une cabine ou Mésaventures d'un copurchic aux bains de mer, è una pantomima luminosa francese del 1893 diretta da Charles-Émile Reynaud, proiettata dal dicembre del 1894 al marzo del 1900 al museo Grévin di Parigi. Il film fu realizzato per il teatro ottico e consiste di 636 immagini dipinte individualmente a mano su lastre di vetro per la durata complessiva di 15 minuti di proiezione.

Trama

Su di una spiaggia due personaggi giocano e si tuffano in acqua dal trampolino per poi ricomparire sulla spiaggia. Una donna gioca con un cagnolino per poi venire raggiunta da un signore. I due giocano sulla spiaggia prima di entrare nelle cabine e cambiarsi, uscendo con indosso un costume da bagno. I due entrano in acqua, dove li vediamo andare su e giù, per poi uscire di scena nuotando. Arriva una barca che spiega una vela su cui appare la scritta "La représentation est terminée" ("Lo spettacolo è finito").

Produzione

Autour d'une cabine è uno dei primi cortometraggi animati prodotti, realizzato per il teatro ottico da Charles-Émile Reynaud, e venne proiettato all'interno del programma delle "pantomime luminose" al Cabinet Fantastique del museo Grévin di Parigi tra il dicembre 1894 e il marzo 1900.
Una parte di questo filmato (16 pose riguardanti la scena finale) è conservato presso la Cineteca di Praga, il resto del film è stato donato dalla famiglia Reynaud alla Cinémathèque Française, dove è stata restaurata e trasferita su pellicola a 35 mm.


Characters of Autour d'une cabine by Émile Reynaud
Émile Reynaud (1844 - 1918)


Autour d'une cabine (Around A Cab), original full title Autour d'une cabine ou Mésaventures d'un copurchic aux bains de mer (Around a cabin or a copurchic Misadventures at the seaside), is an 1894 French short animated film directed by Émile Reynaud. It is an animated film made of 636 individually images hand painted in 1893. The film showed off Emile's invention, the Théâtre Optique. It was shown at the Musée Grévin from December 1894 until March 1900.

Plot

The film consists of a series of animations on a beach containing two beach huts and a diving board. Two characters play at diving into the water from the diving board and then appear on the beach. The woman begins to play with a small dog and is then joined by a gentleman. The two play around on the beach before getting changed into bathing costumes and going into the water. They bob up and down in the water before swimming out of the scene. Once the couple have gone a man sails out in a boat.

Deux minutes de visionnement pas plus, c'est la durée de cette oeuvre et vous découvrirez une petite histoire balnéaire réalisée en 1894 par Emile Reynaud.
Vous allez découvrir deux baigneurs qui depuis le tremplin plongent dans la mer l'un après l'autre. Un autre homme plus âgé, malgré son envie, préfère la prudence et semble renoncer à se lancer lorsqu'un jeune homme intervient en le poussant. Tout deux se retrouvent alors dans l'eau. Un couple accompagné d'un petit chien fait alors son apparition et chacun rentre dans sa cabine de bain. Un dandy arrive alors et semble très intéressé par la jeune femme alors que le chien s'agite. Après une brève discussion, cette dame entre dans sa cabine. Le dandy se met à regarder par le trou de la serrure. Le compagnon de la dame surprend l'indiscret et lui met un coup de pied aux fesses. Puis la jeune femme sort de sa cabine et part, main dans la main, avec son compagnon à la conquête de l'eau. Ils disparaissent de l'écran lorsqu'un petit bateau arrive, la voile est alors dépliée avec l'inscription annonçant la fin de la représentation. Cet artiste très inventif, Emile Reynaud, est né en 1844. Il possédait plusieurs cordes à son arc puisqu'il était entre autre dessinateur. Ces deux qualités vont bien lui servir puisqu'il va se lancer dans la photo peinte et animée. Les images sont dessinées sur des plaques de verre reliées entre elles par de l'étoffe. Ce montage est projeté grâce à une autre invention de cet "aventurier" de l'animation: le "praxinoscope" qui permet de projeter des images animées sur une image fixe provoquée par une lanterne magique. C'est au Musée Grévin que l'inventeur va donner ses séances qui vont ravir un public ébahi.
A ce moment, nous entrons dans le monde du "théâtre optique". Quelques autres créations viennent s'ajouter au "palmarès" d' Emile Reynaud telles que "Les ateliers de la rue Rodier sont fermés" ou "Pauvre Pierrot". L'importance de la réalisation de ces très courts métrage est assez extraordinaire puisqu'elle va nous mener vers les dessins animés que nous sommes nombreux à aimer. Juste une autre précision, pour réaliser ce film d'à peine deux minutes il aura fallu réaliser 636 vignettes pour 45 mètres de pellicule.
L'intrigue est peut être un peu niaise mais tout de même il convient de juger l'invention en priorité. Pour tout ce qu'elle aura apporté cela mérite bien un dix sur dix.



Autour d'une cabine est un dessin animé réalisé par Émile Reynaud, sorti en 1894. Ce métrage utilise le procédé du théâtre optique, permettant à Reynaud de projeter un film peint, à la main, en couleur alors que le Cinématographe des frères Lumière n'existait pas encore. Les projections sont accompagnées au piano par des musiques spécialement écrites par le compositeur Gaston Paulin. Des tiges d’argent disposées sur la bande flexible à des moments clés actionnent un bruiteur qui, à l’aide d’un électro-aimant, produit, par exemple, le bruit de la porte de la cabine.
Ce film fait partie de la deuxième programmation des Pantomimes Lumineuses dont les projections eurent lieu au Cabinet fantastique du musée Grévin, de décembre 1894 à mars 1900.
La scène finale de la bande (16 poses) a été donnée par la famille Reynaud à la Cinémathèque de Prague en 1926. Le reste de la pantomime a été vendue par la famille Reynaud en octobre 1948 au CNC, pour la Cinémathèque française, où elle est conservée. Elle n'a jamais été numérisée. Une copie des 16 poses finales ont été offertes à la famille Oudart-Reynaud par le Musée des Techniques de Prague en 1996 permettant ainsi la réalisation par Julien Pappé et ses collaborateurs au studio Magic Films, de plusieurs copies grandeur nature complètes pour des reconstitutions de théâtres optiques et d'une adaptation en format 35 mm. Cette adaptation cinématographique dure environ 4 minutes. Elle a été numérisée et est diffusée par la Cinémathèque française.
Les représentations des Pantomimes lumineuses d'Émile Reynaud accueillirent globalement quelque 500 000 spectateurs payants entre 1892 et 1900.
  • Réalisation et scénario : Émile Reynaud
  • Musique : Gaston Paulin
  • Genre : animation - comédie - pantomime
  • Durée : environ 15 minutes
  • Format : 70 mm à une seule perforation centrale entre chaque vignettes dessinées à la main, coloriées aux encres à l'aniline, avec couche dorsale noire en dehors du tracé des personnages. Projection du décor fixe par une seconde lanterne. Muet, avec contacts électriques le long du film pour provoquer des effets sonores synchronisés.
  • Date de sortie : décembre 1894 (Drapeau de la France France)

Analyse

« Autour d'une cabine a déjà tous les caractères classiques du dessin animé moderne : une certaine durée, un scénario ingénieux, des personnages bien typés, des gags, des truquages, une histoire bien menée et racontée, une musique synchronisée, un beau décor et tout le charme de la couleur. » Les Pantomimes lumineuses peuvent être vues par de nombreux spectateurs, elles racontent chacune de véritables histoires, avec de nombreuses péripéties et une durée que n'égale aucun des films du cinéma primitif, que ce soient les premiers films de William Kennedy Laurie Dickson pour Thomas Edison, ou les futures vues photographiques animées de Louis Lumière. « Ce sont les premières fictions en vues animées image par image (dessin animé), et les premiers films en couleur. Elles sont accompagnées par le pianiste Gaston Paulin qui a composé tout exprès des partitions originales, les premières bandes originales écrites, même si elles ne furent jamais enregistrées dans le cadre du Théâtre optique5. »
Coloriées à la main, les Pantomimes lumineuses ne pouvaient pas être dupliquées puisqu’à l’époque les émulsions photographiques en couleur qui auraient permis de les reproduire n’en étaient qu’au stade de la recherche en laboratoire. « La seule façon pour Émile Reynaud de diffuser des copies aurait été de reprendre ses pinceaux et de redessiner... un original, puis un autre, ce qui était impensable, sauf à embaucher des centaines de “petites mains”, comme le feront plus tard les producteurs pour colorier au pochoir les films noir et blanc. Reynaud n’est pas un industriel du spectacle, c’est un artiste, les Pantomimes lumineuses ne sortiront jamais du Musée Grévin. » D'autant que le contrat consenti par la direction était léonin et interdisait tout autre projection en dehors du Cabinet fantastique du musée Grévin7.
Les projections d'Émile Reynaud sont les premières projections de vues en mouvement, sur un grand écran. Le "Cabinet fantastique" du musée Grévin, qui avait été loué au réalisateur, est en vérité la première salle de cinéma du monde (1892), avant les Kinetoscope Parlors d'Edison (1894) et le Salon indien du Grand Café des frères Lumière (28 décembre 1895). Ce qui place l'œuvre et l'invention d'Émile Reynaud hors du précinéma où elles sont cantonnées habituellement par les historiens ou les critiques.


 

Emile Reynaud: Autour d'une cabine (1894) - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=PPtqOCW0560
06 mag 2016 - Caricato da Gerald Landingham
Autour d une cabine-Emile Reynaud-1894. Early French animated short Directed by Émile Reynaud Details ...
 
 Directed by

Émile Reynaud
Music by Gaston Paulin
Release dates
  • 1894
Running time
2 minutes
Country France
Language Silent

Nessun commento:

Posta un commento